Rakuen of Dobutsu
Rejoignez nous, pour plus d'aventures, de funs et de fous rire garantie~


Forum déconseillé au moins de 18 ans... Mineurs passez votre chemin...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Spectre ******

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Spectre Vivelangue

avatar

Cancer Age : 24

Feuille de personnage
Espèce: ....Lapin.....? C'est bien ça, hein ? HEIIIIIIIIIIN ???
Régime Alimentaire: Sanguivore
Inclinaison: Pansexuel(le)

MessageSujet: Spectre ******   Ven 15 Juil - 0:48

▬ ft. BONNIE DE FIVE NIGHTS AT FREDDY'S !!

Âge : 23piges
Occupation : Ermite
Situation familiale : Foreveralone
Type de race : Pinpin

Spectre Vivelangue
Caractère
D'un caractère intelligent et d'une nature espiègle, Spectre devient rapidement ami avec les gens qu'il rencontre. Il trouvera toujours le moyen d'aider telle ou telle personne à se sortir d'un pétrin ou d'un autre. C'est un adolescent étrange, qui a tendance à s'amuser de tout et de n'importe quoi. Manquant cruellement de codes sociaux, il lui arrivera d'être beaucoup trop direct, que cela soit verbalement ou physiquement. Préférant agir plutôt que de se lamenter, il ne se gênera pourtant pas pour faire du mal, reproduisant ainsi le seul schéma qu'on lui ait appris. C'est donc un être à double tranchant dont les agissements ne dépendront que de l'humeur du moment. Très lunatique, il garde un bon fond sous son comportement de petit garçon.

Spectre est un furry lapin d'un mètre soixante dix. Les yeux rouges et le poil violacé, hirsute, il a de grandes papates et une stature penchée, branlante. Côté vêtement, il lui arrive régulièrement d'être torse-nu. Il n'oublie cependant jamais le pantalon, décence oblige.
Taille : 1M70
Corpulence : Maigre
Cheveux : Lavande, cours
Yeux :  Rouges
Signe(s) distinctif(s) : Dents excessivement longues et pointues,yeux rouges, dépelé au niveau de la gorge
Histoire

Spectre est issu d'une expérience de clonage de furry dans un laboratoire humain. Il possède en lui des gênes volontairement corrompues, le rendant invulnérable aux maladies dont il a été fait porteurs sain. Un furry normal, au contraire, pourrait aisément mourir s'il restait trop longtemps en sa présence. A côté de cela, son code génétique instable peut provoquer de manière totalement aléatoire un effondrement immunitaire qui causerait sa mort. La consigne est simple: procréer pour répandre ces gênes mauvaises parmi les hybrides, créant ainsi leur déclin.
Le concept, c'est vrai, se trouvait bien pensé. Mais le manque de sociabilisation du sujet d'expérience l'empêcha de se fondre dans la masse une fois arrivé sur l'île de Rakuen. Rejeté, vu par les habitants comme un paria effrayant, un fou dangereux, il vit en reclus aux abords des habitations.


_______________

Tip. Tip. Tip.
Une goutte qui tombe.
Deux gouttes qui tombent.
Trois gouttes qui tombent de la poche de nutrition parentérale. Je sens le liquide glisser lentement le long du tuyau, pour atterrir directement dans mes veines. C'est comme si le tuyau même, la poche et le pied en métal qui y était lié faisaient partie intégrante de mon être. L'aiguille enfoncée pleinement dans la gorge, j'attend.
Le temps se fait long, quand on a rien à faire. Alors je m'imagine un autre monde. Dedans, je combat des monstres. Cela ressemble aux histoire que l'on me raconte le soir pour m'endormir. Il y a une personne qui me les raconte, une seule. C'est une dame merveilleuse et j'attends chaque soir sa visite.
Elle est là depuis toujours.

Mon monde se résume à ces histoires et à cette pièce blanche, sans stimules aucun sinon le bruit des gouttes qui tombent à l'intérieur de la petite poche plastique qui sert à me maintenir en vie. De temps à autres, ils, de drôles de personnes avec un masque blanc, des gants blancs et tout habillé de blanc viennent. A ce moment-là, ils apportent avec eux tout un tas d'outils gris. Ces outils servent à vérifier de nombreuses choses, qu'ils comparent dans de longues feuilles blanches.
Moi, je ne sais rien. Je ne sais pas grand chose alors j'attends que la dame arrive pour me raconter les histoires. Les histoires, c'est un peu tout pour moi. Quand elle m'en parle, les images deviennent vives et violentes. Je ne peux m'empêcher de tout visualiser avec toute l'intensité de mon jeune âge. Je suppose que c'est parce que, à part ces histoires, je n'ai pas grand chose à faire sinon.
Ces histoires parlent de moi, je le sais, je le sens. Elles racontent comment un héros va sauver le monde. Elles racontent comment le monde a besoin de ce héros.
Je suis important. Je ferais de grandes choses. La dame me le dit aussi parfois.

Je ne m'ennuie pas. Je ne crois pas être capable de m'ennuyer. Pas plus que d'être triste. Pourquoi serais-je triste ? Je vais sauver tout le monde, un jour. En attendant, il faut que je grandisse. La dame reviendra encore ce soir et le soir d'après. Je n'ai pas vraiment de notion de temps hormis ses visites, mais je réussi à comprendre quand elle va arriver. Ses venues sont un décompte pour le moment où je serais grand et où je ferais de grandes choses.

_______________

La dame a ratée trois venues. J'espère qu'elle va bien.

_______________

C'est maintenant le moment ! Je suis tellement excité que je n'arrive pas à tenir debout ! Ils sont plusieurs à me maintenir. Si l'un d'entre eux me lâche, je retombe immédiatement. Je n'ai pas souvent marché, avant ça. Ça ne servait pas à grand chose. Je me rends compte maintenant à quel point c'est compliqué de marcher longtemps. J'avance quand même, car j'ai attendu ce moment toute ma vie. On quitte cette pièce blanche et je prends subitement peur en me rendant compte que le monde est bien trop grand. Je pousse un cri et tente de revenir en arrière mais les chaînes qui me tiennent les chevilles m'en empêchent car je trébuche dedans. Je tombe avec fracas et me roule en boule, endoloris. J'ai bien trop mal. Ma chute... Je n'ai jamais chuté comme ça !
Fâché et effrayé, je montre les crocs et défend quiconque de me relever. Ils me relèvent quand même, tirant sur les chaînes de mes mains. L'un me soulève par le poil et je grogne. On me pousse quand même et je finis par les accompagner, observant les nombreuses pièces blanches autour de ma pièce blanche. Je reconnais certains outils dont j'ai entendu les noms, auparavant: La seringue, le sérum, la maladie X, le virus Z, la scie circulaire... J'ai du mal à me concentrer sur autre chose car certains m'ont toujours vraiment mis mal à l'aise. Je me rappelle le bruit que font mes os lorsqu'on les tranche et je sursaute.
On m'ordonne de rester sage. Je reste sage.

J'ai treize ans je crois. C'est marqué sur la feuille que l'un des ils tiens contre lui. J'ai appris à lire les chiffres. J'ai également appris à compter. C'est la dame qui me l'a appris. Pour me tenir occupé. Pour que je sois sage en l'attendant.
Oui, je dois avoir treize ans. Pas un chiffre de plus, pas un chiffre de moins. Me répéter cela me rassure et je reprends mon observation. Ils parlent, ils discutent. Ce ne sont pas mes affaires et je décide de ne pas m'en mêler.

La porte devant laquelle on se trouve fini par s'ouvrir, après qu'un des ils ait communiqué quelque chose en parlant dans une petite boite grise. Il y a deux fois plus de ils maintenant alors que l'on quitte l'endroit. Je suis effaré par ce qu'ils appellent l'extérieur. Il n'y a pas plus de lumière mais le plafond n'est plus blanc ! Il est bleu et blanc et la partie blanche bouge à une vitesse faramineuse. Elle pourrait me donner le tournis mais j'avance tout de même, bouche-bée.
On arrive devant un sol bleu qui ressemble au liquide de la poche de nutrition. Je reconnais la mer dont m'avait parlé la dame. Dessus, il flotte ce qu'elle appelait un bateau. Un gros bateau. On monte dedans.

Le sol tremble à intervalle régulier mais je finis par apprécier cela. Je laisse les autres parler et en profite pour regarder la multitude de couleurs défiler devant mes yeux. J'ai l'impression d'être mort tant tout cela me semble incroyable. C'est... Magnifique. Je n'aurais plus jamais envie de retourner dans ma pièce blanche !!

_______________

J'ai envie de retourner dans ma pièce blanche.
Où est-ce que je suis ? C'est quoi ces choses bizarres ?
J'ai croisé mon image dans le reflet d'un miroir et j'ai pris peur. Je semblais bien moins effrayant dans ce que je pouvais apercevoir dans l'eau de la mer...
Pourquoi est-ce que je ne suis pas comme la dame ? Ou comme les autres ?
Ces choses me ressemblent mais elles me terrifient. Il est hors de question que je les approche !! Immenses, difformes, les crocs acérés... Ils se sont trompés, je ne suis pas prêt pour accomplir de grandes choses.
Je veux juste... Rentrer.

_______________

La dame m'a abandonné.
Je le sais maintenant car les années ont passées. Je me suis fait à voir des monstres quand je sors de chez moi.
Je me suis terré dans un abri, assez loin des monstres pour ne pas qu'ils m'approchent, assez près d'eux pour pouvoir leur voler de la nourriture. Je ne veux pas, je ne peux pas, m'approcher d'eux. Je vis un cauchemar.

_______________

Vingt et trois ans. J'ai vingt et trois ans. Personne n'est jamais venu me sauver. La dame n'est jamais revenue. Je suis seul depuis tout ce temps. Dix ans.
Les images vives que je voyais dans mon enfance se sont muées en de terrifiantes hallucinations. J'aurais tout donné pour rentrer chez moi mais c'est terminé, maintenant. C'est terminé, plus personne ne viendra.
J'ai commencé à m'approcher des monstres. Je crois que je leur fait peur à eux aussi. Ils me regardent de travers, avec haine, avec dégoût. C'est fini, je dois faire un effort. Je dois accomplir ces grandes choses qui me semblent impossibles. Je dois les tuer, je dois sauver le monde.
Pour cela, il me faut me fondre dans la masse. Il faut qu'ils m'acceptent comme l'un des leurs.

On me l'a bien expliqué. Il suffira que je sois proche d'eux pour les défaire. Il suffira que je m’intègre pour les vaincre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreadful.forum-pro.fr/
Cybil Du Bois

avatar

Lion Age : 27
Emploi/loisirs : Infirmier scolaire

Feuille de personnage
Espèce: Guépard
Régime Alimentaire: Carnivore
Inclinaison: Hétérosexuel(le)

MessageSujet: Re: Spectre ******   Ven 15 Juil - 13:16

Bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tokela Nokomis
L'admin sexy est là~
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Renard
Régime Alimentaire: Carnivore
Inclinaison: Hétérosexuel(le)

MessageSujet: Re: Spectre ******   Ven 15 Juil - 13:20

Aaaaaaaawh *^* Bienvenue :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rakuen-of-dobutsu.forumactif.org
Spectre Vivelangue

avatar

Cancer Age : 24

Feuille de personnage
Espèce: ....Lapin.....? C'est bien ça, hein ? HEIIIIIIIIIIN ???
Régime Alimentaire: Sanguivore
Inclinaison: Pansexuel(le)

MessageSujet: Re: Spectre ******   Ven 15 Juil - 17:07

Merci~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreadful.forum-pro.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Spectre ******   

Revenir en haut Aller en bas
 
Spectre ******
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Canidé prétentieux [PV Spectre du Passé & Pluie d'Anarchie]
» conversion de spectre
» Kyrunne , le spectre de la révolution
» Spectre
» Purple III : L'oeil du loup [ spectre du loup garou ] (ok)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rakuen of Dobutsu :: Paperasse :: Présentations validées-
Sauter vers: